Linzertorte, la tarte aux framboises autrichienne

Dernier jour de vacances pour nous, aujourd’hui. Sniff… ce fût court, trop court ! Une semaine entière au ski, dans les Alpes, sous un beau soleil, avec beaucoup de neige, loin du quotidien : le rêve. Monsieur m’a même dit n’avoir aucune envie de rentrer. Moi non plus. Mais bon, il faut bien : le travail nous attend !p1060857

Je ne sais pas si c’est du fait de la proximité (toute relative) de l’Autriche, mais Monsieur m’a réclamé cette semaine, à plusieurs reprises, la Linzertorte Mais je vous avoue, il lui a fallu attendre notre retour car plonger les mains dans la farine, dans un mini-coin cuisine avec tout juste deux plaques électriques et un four à micro-ondes, ce n’est pas vraiment l’idéal pour faire de la pâtisserie. Mais durant toute cette semaine, les mains m’ont démangée !!!! Si savoir que les vacances sont finies n’est pas tip-top, le retour dans ma cuisine par contre est réellement un bonheur !

La Linzertorte est un gâteau d’origine autrichienne (ou hongroise) dont on retrouverait les premières recettes vers la fin du 17e siècle… ça ne nous rajeunit pas !!!! Elle se caractérise par sa pâte à base d’amandes et/ou noisettes, de clou de girofle, de cannelle, ainsi que par son tressage recouvrant les fruits.

Il n’y a que la présence des jaunes d’œufs durs qui m’interpelle ! Je ne sais pas trop ce que ça apporte à la pâte, mais bon, je suis bête et disciplinée, j’ai fait la recette réputée comme étant la recette classique, mais comme toujours, les recettes  de ce type connaissent de nombreuses versions…la preuve, j’ai apporté ma propre touche en utilisant de la poudre d’amandes et de la poudre de noisettes mélangées, ainsi qu’un mélange de sucre blanc et roux. Mais rien ne vous empêche de n’utiliser que de la poudre d’amandes ou que de la poudre de noisettes ou que du sucre blanc… à chacun d’adapter en fonction de ses goûts !

  • 2 œufs entiers
  • 2 jaunes d’œufs durs
  • 250 g de beurre
  • 200 g de farine
  • 60 g de sucre blanc
  • 60 g de sucre roux
  • 50 g de noisettes en poudre
  • 200 g d’amandes en poudre
  • 1 gousse de vanille
  • 2 clous de girofle
  • 0,5 c.à.c. de cannelle en poudre
  • 1 citron bio
  • 2 cl de kirsch (je n’en ai pas mis volontairement)
  • 250 à 300 g de confiture de framboises
  • 1 jaune d’œuf pour la dorure
  • qsp amandes effilées

Préparer tous les ingrédients : Couper le beurre en petits morceaux. Écraser les jaunes d’œufs à la fourchette. Prélever les graines de la gousse de vanille. Piler les clous de girofle. Râper finement le zeste du citron.

Dans un saladier, mettre la farine et le beurre. Bien mélanger à la main jusqu’à obtention d’un mélange sablonneux. Incorporer les sucres, puis la poudre de noisettes et d’amandes ainsi que les jaunes d’œufs durs écrasés.

Selon le cas, rajouter le kirsch, puis les grains de vanille, les clous de girofle, la cannelle et le zeste de citron.

Bien amalgamer tous les ingrédients jusqu’à la formation d’une pâte homogène mais très friable et collante. Former une boule, enfermer dans un film alimentaire et laisser reposer au frais pendant 1h30/2h : la pâte, plus ferme en raison du froid, sera plus facile à travailler.

Beurrer et fariner un moule. Étaler la pâte, si elle est suffisamment ferme, sur un plan de travail fariné puis la déposer dans le moule en remontant bien sur les bords. Sinon, travailler la pâte directement du bout des doigts dans le moule. Conserver une partie de la pâte pour former les croisillons.

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6)

Étaler la confiture sur le fond de pâte.

Abaisser le restant de pâte sur un plan de travail fariné, et découper des lanières à l’aide d’une roulette cannelée. Disposer ces bandes sur la tarte en formant un grillage.

Battre le jaune d’œuf avec un peu d’eau et dorer la pâte. Répandre quelques amandes effilées sur les croisillons.

Enfourner durant 35 à 40 minutes jusqu’à ce que la tarte soit légèrement dorée.

p1060855

Publicités

5 réflexions au sujet de « Linzertorte, la tarte aux framboises autrichienne »

  1. Alors ça c’est ma tarte préférée de quand j’étais petite. Mmmmmmmm. J’ai fait des strudels cet aprem. un succes!!! Voilà une idée pour dimanche prochain…

    • Alors je me permets un petit conseil que j’ai oublié de mettre dans la recette : passer la confiture au tamis afin d’ôter toutes les graines des framboises, qui ne sont pas tres agréables à retrouver sous les dents.

  2. Ping : Brioche Buchty | Les mains dans la farine

  3. Ping : Cake noisettes citron | Les mains dans la farine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s