Bonbons au chocolat noir ou chocolat blanc ?

C’est de saison, vous n’y couperez pas… et moi non plus d’ailleurs : les chocolats de Pâques sont de retour ! A peine remis des ballotins et coffrets divers reçus à Noël qu’il faut s’attaquer à ceux de Pâques. Vu comme ça, on dirait un supplice, mais c’en est rarement un !

P1070175

Œufs, lapins ou bonbons en chocolat : à moins que ce ne soient des chocolats de très bonnes marques et de qualité supérieure, il est rare que j’apprécie ces petites douceurs pascales. Du coup, cette année, je me suis décidée à en faire moi-même (ne serais je pas un brin présomptueuse en pensant qu’ils puissent être meilleurs que ceux des grandes surfaces ?)

Malheureusement, lorsque j’ai regardé le prix des moules spécifiques pour les œufs de Pâques, je me suis simplement rabattue sur un moule pour chocolats basique en silicone qui prenait poussière dans mon placard.

Je m’y suis mise hier après-midi, en utilisant 2 variétés de chocolat : « Caraïbe » et « Ivoire », ainsi que des ganaches et préparations à base de chocolat pâtissier.

Je n’ai pas l’habitude de faire ce genre de bonbons, je n’ai peut-être pas la dextérité qu’il faut pour les réaliser, le résultat final est très certainement et largement perfectible, mais honnêtement, je suis assez contente du résultat. Esthétiquement parlant, c’est du basique, mais au niveau du goût, il n’y a pas grand chose à redire : c’est bon. Monsieur m’a juste fait remarquer qu’il n’est pas certain de l’association chocolat noir/verveine, sans que ce soit mauvais pour autant.

Pour cette réalisation, j’ai utilisé 12 garnitures différentes… :

  • ganaches : menthe, verveine, café, café expresso, framboise et fleur d’oranger
  • lemon curd + passion curd
  • 3 garnitures à base de chocolat pâtissier
  • cerises amarena

Il en faut pour tous les goûts, non ?

Pour les coques en chocolat :

  • 250 g de chocolat pâtissier blanc (ici, Valrhona « Ivoire »)
  • 250 g de chocolat pâtissier noir (ici, Valrhona « Caraïbe)

Pour les garnitures « ganache » :

  • 35 g de maïzena
  • 200 g de sucre en poudre
  • 350 g + 90 g de crème entière fleurette
  • 265 g de beurre
  • 220 g de chocolat blanc
  • arômes

Pour les autres garnitures :

Réalisation des coques en chocolat :

Mettre la moitié du chocolat noir à fondre au bain-marie. Attention, le fond du bol contenant les ingrédients ne doit pas toucher l’eau bouillante, au risque de grainer le chocolat. Dès que le chocolat est fondu, incorporer hors du feu l’autre moitié de chocolat et mélanger jusqu’à ce que l’ensemble soit fondu.

2 techniques pour le remplissage des moules :

  1. Verser lentement le chocolat dans les alvéoles, attendre 1 ou 2 minutes et vider le contenu dans le bol maintenu chaud au dessus de la casserole. Patienter quelques instants, le temps que le chocolat refroidisse et se fige dans le moule et refaire la même manipulation encore 2 fois, afin que toutes les parois du moule soient bien tapissées de chocolat (cf. photo moule chocolat noir)
  2. Prendre un pinceau de cuisine, pas trop large, et peindre de chocolat l’intérieur des alvéoles en insistant bien sur les découpes de motifs. Patienter quelques instants, le temps que le chocolat refroidisse et se fige dans le moule, et refaire la même manipulation jusqu’à ce les parois du moule soient bien recouvertes de chocolat (cf. photo moule chocolat blanc)

2 modalités de remplissageP1070167

Laisser bien refroidir et figer le chocolat. Conserver le restant de chocolat pour faire les fonds des bonbons, une fois la garniture mise en place. En attendant, réaliser les garnitures.

Préparer les ganaches :

Dans un bol, mélanger la maïzena avec 90 g de crème fleurette. Couper le beurre en petits cubes. Casser le chocolat en morceaux.

Dans une casserole, faire bouillir le sucre en poudre avec 350 g de crème fleurette. Dès ébullition, verser la moitié de la crème sur le mélange maïzena/crème, bien mélanger et reverser dans la casserole. Sur feu doux, fouetter jusqu’à épaississement.

Hors du feu, verser le liquide chaud sur le chocolat, sans cesser de mélanger. Incorporer ensuite le beurre et continuer à mélanger jusqu’à obtenir une masse lisse et onctueuse.

Diviser en autant de parts que d’arômes choisis et incorporer quelques gouttes de chaque arôme dans chaque part (il faut y aller avec parcimonie, doucement, car selon les marques, les arômes sont +/- forts). Si besoin, rajouter un peu de colorant alimentaire. Mettre au frais jusqu’à utilisation (au frais, la ganache va prendre corps et durcir).

Finalisation des bonbons

Remplir les alvéoles de chocolat avec la garniture de votre choix. Recouvrir d’une couche de chocolat, patienter jusqu’à ce que le chocolat durcisse suffisamment, puis recouvrir d’une deuxième couche. Laisser durcir et conserver au frais avant d’offrir à votre entourage…ou vous-même !

P1070165P1070176 P1070168

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Bonbons au chocolat noir ou chocolat blanc ? »

  1. Et bien j’ai regardé à 2 endroits différents pour te prendre des moules spécifiques pour chocolats de Pâques… et je n’ai rien vu du tout!!
    Ni à Carrefour, ni à Centrakor (ils n’ont absolument rien pour Pâques, même pas la moindre déco, j’ai été très surprise).
    Pas glop…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s