Petits pains « traiteur » ou navettes

J’ai toujours trouvé très sympa les apéritifs où l’on propose ces petits pains « traiteurs » bien garnis. Ici, dans le sud, on n’en voit pas si souvent que ça, alors que « là-haut », dans mes brumes nordiques, c’est beaucoup plus courant. On les retrouve en différentes tailles, façon bouchées ou façon sandwichs. Chez moi, on appelle ça « zachte sandwiches » ou sandwichs doux : ça veut tout dire ! En France, j’ai vu qu’on appelle ça parfois « petits pains traiteur » ou encore « navettes ». Je ne sais pas ce qui convient de dire exactement.

Version "non doré à l’œuf"

Version « non doré à l’œuf »

Dans ces petits sandwichs, on met un peu ce qu’on veut, autant du sucré que du salé et moi, ma préférence va vers les garnitures salées. Avec un peu de viande fumée, ou de la salade de crabe ou de poulet au curry, ou encore du fromage… Déjà que je suis une grande fan de tout ce qui touche à la boulangerie, ces petits pains là me font craquer !P1070999

Bien qu’il y ait du lait dedans, attention toutefois à ne pas les confondre avec les traditionnels pains au lait bien connus en France, qui sont même un peu briochés. Ce n’est pas le cas ici.

J’ai pris le parti de les faire rond, cette fois, mais il est d’usage de les faire de forme plus allongée. Et je les ai fait de taille moyenne (environ 50 g de pâte pour chaque pièce), mais si vous désirez des bouchées apéritives, ne prévoyez pas plus de 25 g par pièce.

Ci-dessus et ci-dessous, deux versions différentes : une dorée à l’œuf, et l’autre sans dorure. Ce n’est là qu’une question d’esthétique, qui ne change nullement le goût.

version "doré à l’œuf"

version « doré à l’œuf »

Ensuite, laissez libre cours à votre imagination pour les garnir. Vous verrez : c’est vraiment très bon ! La recette vient d’ici, mais je l’ai adaptée pour une réalisation sans machine à pain.

Pour environ 20 pièces (50 g de pâte environ par pièce)

  • 30 cl de lait
  • 10 g de sel
  • 40 g de sucre
  • 80 g de beurre ramolli
  • 500 g de farine T55
  • 1 sachet de levure boulangère déshydratée

Dans un petit bol, mettre la levure avec un peu de lait prélevé sur la quantité indiquée. Saupoudrer d’un petit peu de farine et d’une c.à.c. de sucre (également prélevés). Laisser la levure se réveiller tranquillement pendant une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, dans un saladier (ou la cuve de votre robot munie du crochet à pétrin), mettre tous les autres ingrédients et mélanger quelques instants. Incorporer la levure et pétrir quelques minutes jusqu’à la formation d’un pâton.

Saupoudrer le dessus de la pâte d’un voile de farine, couvrir le saladier d’un torchon humide et laisser lever pendant 1h30 environ dans un endroit chaud (+/- 25°) : four préchauffé puis éteint, dessus d’un radiateur ou autre…

Verser la pâte sur un plan de travail fariné. Peser la pâte et la diviser portions de 50 g environ.

Façonner des petits boules de pain en pétrissant le moins possible, aplatir chaque boule dans la main avec la paume de l’autre main. Relever les bords et les souder en pinçant légèrement.P1080001bis

Déposer ces petits pâtons (oh, c’est mignon !) bien espacés sur une plaque du four recouverte de papier cuisson, la soudure en dessous.P1080006

Laisser à nouveau lever pendant 30 minutes environ dans un endroit chaud (+/- 25°) : four préchauffé puis éteint, dessus d’un radiateur ou autre… (oui, je me répète !)

Après la levée, prêts à cuire

Après la levée, prêts à cuire

Préchauffer le four à 180°C.
Facultatif : Battre un œuf en omelette et badigeonner les petits pains au pinceau.
Cuire environ 20 minutes (à surveiller au bout de 15 minutes, selon les fours). Si vous choisissez de faire des petits pains version « bouchées), 10 à 15 minutes de cuisson devraient suffire.
Publicités

7 réflexions au sujet de « Petits pains « traiteur » ou navettes »

  1. bonjout tout d abord merci pour cette recette que je vais tres vite essayer peut ont congeler ces petits pain navette ? MERCI D AVANCE

    • Très bonne question à laquelle j’aurais du mal à répondre, ne l’ayant jamais fait (j’aime trop le pain frais pour me risquer à le congeler). Mais je suppose que oui, tout en pensant qu’on doit perdre du moelleux lors de la décongélation. Si vous le faites, comparez les deux versions : fraîches et après décongélation, puis revenez me donner votre verdict/astuce/conseil ! 😀

      • je les congèle régulièrement et elles restent très bonnes décongelées

  2. J’ai teste votre recette et elle est super !
    Première fois que je fais une recette avec de la levure de boulanger qui fonctionne ! Les dernières fois le goût de la levure l’emportait et ce n’était vraiment pas bon .
    Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s