Une journée chez Jean Sulpice à l’Oxalys **

Ce n’est pas la première fois que j’y vais, ni la première fois que j’y prends un cours, ni la première fois que j’y mange… mais goûter la cuisine de Jean Sulpice, à l’Oxalys, c’est synonyme d’un plaisir gustatif sans cesse renouvelé !

Que dire ? Ma foi, une seule chose : allez-y ! Faites-vous, vous-même, votre propre opinion. La mienne est quelque peu entachée (!!) par une admiration et un émerveillement sans nom : cadre somptueux, belle architecture nichée dans un écrin montagneux féérique, cuisine (tout simplement) épurée et divine à la fois. Simple ? Pas si évident que ça quand même car Jean Sulpice n’a certainement pas obtenu ses 2 étoiles, amplement méritées, en faisant du basique. Il a tout simplement un don qui rend tout plat, à priori simple (justement), tout à fait exceptionnel.

Personnellement, même si je ne suis pas une férue de cuisine « salée », même largement ignorante en la matière, je pousse le bouchon jusqu’à suivre les cours qui sont dispensés chaque été dans sa cuisine à 2.300 m d’altitude, à Val Thorens, au bout du bout. La route s’arrête là, il ne reste que la montagne, l’air pur et les plantes qui sont si largement utilisées dans les casseroles de ce cuisinier de talent.

Lors de mes passages devant et derrière ses fourneaux, j’ai apprécié de pouvoir faire la petite souris et avoir un aperçu, même fugace, de la vie d’une cuisine étoilée. Cette année, j’ai également profité de son antre douillet, tout juste relooké, pour boire un petit coup avec Mercotte, grande habituée (et amie) des lieux.

Au menu, cette année, sans parler des amuses-bouches :

  • La féra du lac léman, coco et chorizo
  • Mousseline de volaille à la verveine
  • Chocolats et Tanaisie
  • Gratin de framboises au café et biscuit citron

Allez, je vous fais rêver un peu ?

Qu’on se le dise, si vous voulez goûter à la cuisine de Jean Sulpice, il faut évidemment vous rendre ici :

P1050902où vous verrez ça :

2_aout_jean_Sulpice_l__oxalyspuis, de la terrasse du restaurant, voici la vue imprenable et magnifique sur les massifs :

P1080300 P1080303 P1080299 P1080304Côté cuisine, ce sera ça :

P1080282 P1050911 P1080284 P1080291 P1080286 P1080285 P1080293Démonstrations et explications, avant de laisser la main…

Et pour finir, côté table :

P1080301Foie gras en gelée de fleur de sureau, cerise farcie au homard, bille de serac aux herbes et tartelette parmesan et petits poisP1080305Autres mises en bouche, offertes par le chef, dont l’œuf aux cèpes

Et enfin, la dégustation de nos propres réalisations :

P1080292Mousseline de volaille à la verveine P1080296Féra du lac Léman, cocos et chorizoP1080297 Gratin de framboises au café et biscuit citronP1080306Chocolats et Tanaisie

Merci, chef, pour cette journée très sympathique !

P1080298

Publicités

5 réflexions au sujet de « Une journée chez Jean Sulpice à l’Oxalys ** »

  1. Quel beau programme, le cadre à l’air enchanteur et les mets préparés ont l’air succulents. Dommage que ça soit si loin 😦 Qu’est-ce qu’il y a comme petits légumes dans et sous la volaille ? Les coco de paimpol je n’en ai jamais trouvé c’est bien dommage.

    • Alors, en ce qui concerne les légumes « dans » et « sous » la volaille, il y a : carotte, petits poireaux, navets et petits pois. La sauce est à base de crème et verveine : très bon.
      Quant aux cocos de Paimpol, j’en trouve mais uniquement chez le primeur et pas en grande surface. A défaut de primeur, peut-être dans les enseignes type Grand Frais ?

  2. Ping : Gratin fraise-rhubarbe, de Jean Sulpice | Les mains dans la farine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s