Cronuts

Cronuts, ou le mariage insensé du croissant et du dougnut (donut en français) ! Depuis quelques mois, on en entend vaguement parler via la toile, mais apparemment ces bizarreries, qui n’ont pas encore traversé l’Atlantique, ne vont pas tarder à se retrouver dans nos étals … Les new-yorkais en sont tellement accrocs que, pour satisfaire la majorité de la clientèle quotidienne, la vente est limitée à 2 cronuts par personne !!!!P1080826C’est Dominique Ansel, un français expatrié dans la grosse pomme, qui a eu l’idée de marier le sacro-saint croissant français, à base de bonne pâte feuilletée, avec le beignet américain bien gras qu’est le donut.

Ma sœur m’a mise au défi de réaliser cette viennoiserie/pâtisserie/gloutonnerie… Chose faite aujourd’hui. Enfin, entre hier et aujourd’hui. Car j’ai utilisé une sorte de pâte feuilletée levée que j’ai réalisée hier, mais comme je m’y suis prise trop tard, j’ai fini de découper mes ronds, puis entreposé le tout au réfrigérateur jusqu’à ce matin, où ils ont « finis de se faire ». De plus, mes cronuts auraient été plus gonflés si j’avais utilisé de la levure fraiche, mais n’en ayant pas sous la main au moment de faire la pâte, je me suis rabattue sur mon dépannage, la levure déshydratée.

Le résultat final : étonnant ! Gras, sucré, mais bon. Je n’en mangerai pas tous les jours (au secours la balance, mais de temps en temps, why not !)

La recette de Dominique Ansel est tenue secrète, mais bon nombre de pâtissiers, journalistes (cf. New York Times) et de blogueurs se sont évertués à trouver la meilleure façon d’approcher LA recette. Je ne dis donc pas que la mienne soit « oulala-super-top-THE recette-etc », mais elle n’est pas mal quand même… Je l’ai trouvée en surfant sur la toile, et j’avais recopié cette recette rapidement à la main (bah, oui, j’écris encore avec un stylo !), mais j’ai oublié de noter la source… méa culpa.

L'allure du beignet allié au feuilletage du croissant !

L’allure du beignet allié au feuilletage du croissant !

Certains vous diront qu’il faut garnir de crème pâtissière, d’autres qu’il faut un glaçage. Honnêtement, j’ai essayé les deux versions, en plus de la nature, et en ce qui me concerne, c’est cette dernière qui l’emporte. Mais après tout, à chacun de choisir !

Pour environ 30 cronuts :

  • 200 g de farine T55
  • 300 g de farine T45 (ou 500 g si pas de farine T55)
  • 60 g de sucre
  • 10 g de sel
  • 100 g de beurre ramolli
  • 8 g de levure boulangère déshydratée (ou 25 g de levure fraiche)
  • 20 cl d’eau
  • 10 g de poudre de lait
  • 250 g de beurre froid

Prélever un peu d’eau sur la quantité totale indiquée. Délayer la levure dans l’eau et laisser la levure se réveiller doucement pendant environ 10 à 15 minutes.

Dans la cuve du robot muni du crochet à pétrin, mettre la farine, le sucre, la poudre de lait, le beurre ramolli et le sel. Commencer à mélanger quelques secondes puis incorporer le mélange eau/levure, puis rajouter progressivement l’eau restante.

Pétrir durant 10 minutes : la pâte va former une boule compacte et lisse.

Verser la pâte sur un plan de travail fariné, aplatir légèrement jusqu’à former un petit rectangle, envelopper dans un film alimentaire et mettre au réfrigérateur durant 2 heures.

Poser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné, et l’étaler en un grand rectangle (environ 45 x 25 cm).

Poser le beurre entre 2 feuilles de cuisson (ou silicone), et à l’aide du rouleau pâtissier, aplatir le beurre en un rectangle moitié moins grand que le rectangle de pâte (25 x 20 cm, par ex.).

Disposer le beurre sur la partie inférieure de la pâte. Replier la pâte sur le beurre. Tourner la pâte d’un quart de tour, puis étaler à nouveau cette pâte jusqu’à obtenir un grand rectangle d’environ 5 à 6 mm d’épaisseur.

Replier la partie inférieure de la pâte au 2/3, puis replier la partie supérieure de la pâte sur le 1/3 restant : les deux bords vont se toucher. Replier cette pâte en deux.

Envelopper la pâte dans un film alimentaire et entreposer au réfrigérateur durant 1 heure.

Reverser la pâte sur le plan de travail fariné, et refaire la même opération, puis remettre au réfrigérateur durant 1 heure.

A l’issue de ce temps, verser la pâte à nouveau sur le plan de travail fariné, puis étaler simplement sur une épaisseur de 3 à 4 mm.

A l’aide d’un emporte-pièce (ou d’un verre), détailler des cercles de la taille d’un beignet, sans oublier de faire également le trou central.P1080821

Laisser lever pendant 2h30/3h environ dans un endroit tempéré …(sinon, mettre au réfrigérateur pour la nuit, puis laisser lever le lendemain matin).

Faire cuire les cronuts dans un bain d’huile jusqu’à ce qu’ils soient dorés (les retourner à mi-cuisson), puis égoutter et laisser refroidir.P1080822P1080823

Rouler les cronuts dans du sucre et/ou garnir de crème pâtissière et/ou faire un glaçage (80 g de sucre glace, 2 ou 3 c.à.c. d’eau).P1080825

N’oubliez pas : c’est du sucre, du beurre, du gras… cuit dans du gras … Aie, aie, aie… !!!

Publicités

8 réflexions au sujet de « Cronuts »

  1. Oh le cronuts! Ha c’est marrant, hier j’y pensais justement!
    Pas de recette officielle, on se débrouille! J’espère réussir aussi bien que toi! BRAVO!

    • Je ne sais pas si les miens correspondent à ceux de Dominique Ansel, puisque je n’en ai jamais vu donc jamais goûté ! Mais mon mari et mes enfants ont eu l’air d’apprécier, alors qu’on ne fait jamais de « fritures » à la maison… Bonne chance ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s