Ricciarelli

Avec ce temps d’automne maussade, vous avez envie de vous évader ? D’aller chercher ailleurs un peu de douceur ? Je vous l’assure, pas besoin d’un billet d’avion pour ça : juste un peu d’amandes, de sucre et de blanc d’œuf, et vous aurez l’impression de plonger au cœur de la dolce vita transalpine.P1080897

Les amateurs de macarons sauront reconnaitre leurs ingrédients fétiches, mais j’avoue que la réalisation des Ricciarelli est dix fois plus facile ! Presque trop simple… Mais le résultat est là : un petit biscuit légèrement craquant à l’extérieur et extraordinairement moelleux à l’intérieur ! Selon les régions italiennes, il peut être agrémenté d’écorces d’oranges confites ou autres, mais je préfère la version classique car parfois, nul besoin d’en rajouter : c’est excellent tel quel !P1080901

Pour environ 15 Ricciarelli (ou 30 mini-Ricciarelli)

  • 60 g de blanc d’œuf
  • 250 g de poudre d’amandes
  • 230 g de sucre
  • 3 c.à.s. d’eau de fleur d’oranger
  • 2 c.à.c. d’Amaretto (à défaut, quelques gouttes d’extrait d’amande amère)
  • 1/2 c.à.c. de levure chimique
  • 1/2 c.à.c. de bicarbonate de soude alimentaire
  • qsp sucre glace
  • qsp amandes effilées

Dans un saladier, mettre la poudre d’amandes avec le sucre, la levure, le bicarbonate, l’Amaretto et l’eau de fleur d’oranger. Bien mélanger.

Préchauffer le four à 150°C (Th. 5).

Battre les blancs d’œufs en neige puis, à l’aide d’une maryse, les incorporer doucement au mélange à base de poudre d’amandes. Travailler la pâte jusqu’à ce que tous les ingrédients soient bien incorporés.

Recouvrir 2 plaques de four avec du papier cuisson.

Peser la pâte.

Avec des mains humides (mais pas mouillées !), diviser la pâte en 15 parts égales, former des petites boules, les déposer sur la plaques de cuisson en les espaçant (elles vont gonfler un peu à la cuisson). Puis les aplatir très légèrement avec la paume de la main :  l’idéal est d’obtenir une forme un peu ovale (mais si c’est rond, c’est pas grave !).

Saupoudrer les Ricciarelli de sucre glace, parsemer des amandes effilées, puis enfourner durant 15 minutes.

A la sortie du four, les Ricciarelli doivent être restés très clairs, et très souples : ils vont durcir un peu en refroidissant, tout en gardant leur moelleux.

Les conserver dans une boite métallique.

Nota : selon les fours, il se peut que 15 minutes de cuisson ne suffisent pas (dans le cas où le dessous n’est pas cuit). Augmenter alors un peu la chaleur du four à 160°C, recouvrir la plaque de biscuits d’une feuille de papier aluminium, et ré-enfourner pour 5 à 10 minutes.
P1080894

Publicités

5 réflexions au sujet de « Ricciarelli »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s