Une bûche trop chou(x) …

Avec Noël qui s’approche, on voit partout des publicités de bûches : bûches roulées classiques, bûches glacées, bûches aux marrons etc. Le hic pour moi : je n’aime pas toutes ces bûches !!! Exit ces crèmes au beurre, hors de ma vue les glaces quand ce n’est pas l’été, ouste ces crèmes de marrons ! Je revendique largement le droit de ne pas aimer ces choses-là : je préfère largement la pâtisserie classique.P1090236bis

Alors pour changer un peu, j’ai voulu détourner les éclairs en bûche, parce que les choux, j’adore ça ! Et je dis que ça le fait ! Bon, il est vrai que celle-ci prise en photo est relativement petite (pour 4 personnes), mais la quantité d’ingrédients listés ci-dessous est donnée pour une bûche convenant pour 10 à 12 personnes (+/- 10 éclairs), ce qui rend la bûche beaucoup plus esthétique également ! Et même s’il s’agit d’éclairs, le goût de cette bûche revisitée sera certainement apprécié par tous les gourmands.P1090238

Crème pâtissière

Craquelin

  • 75 g de beurre ramolli
  • 90 g de sucre cassonade
  • 90 g de farine

Pâte à choux

  • 80 g d’eau
  • 80 g de lait entier
  • 2 g de sucre
  • 2 g de sel
  • 75 g de beurre
  • 90 g de farine T55
  • 140 g d’œufs (env. 3 œufs)

Caramel

  • 100 g de sucre
  • 2 c.à.s. d’eau

(la veille)La crème pâtissière

Préparer la crème pâtissière comme indiqué ici.

(1 h avant) Le craquelin

Dans un saladier mélanger la farine et le sucre cassonade. Incorporer le beurre ramolli coupé en morceaux et bien amalgamer l’ensemble jusqu’à obtenir une pâte homogène. Déposer la pâte entre deux feuilles de papier cuisson, et à l’aide du rouleau pâtissier, étaler la pâte très finement. Marquer sur la pâte 10 rectangles de 2 x 12 cm, sans les décoller. Mettre au congélateur jusqu’à utilisation.

La pâte à choux

Dans une casserole, porter à ébullition l’eau, le lait, le sel, le sucre et le beurre coupé en morceaux.

Hors du feu, ajouter en une seule fois la farine et bien mélanger à l’aide d’une spatule.

Remettre la casserole sur feu doux et dessécher la pâte jusqu’à la formation d’une file pellicule au fond de la casserole.

Verser la pâte dans un récipient et laisser refroidir une vingtaine de minutes.

Battre les œufs en omelette et les peser : n’en conserver que 140 g.

Incorporer progressivement les œufs à la pâte, en mélangeant bien avec la spatule. Au début, le mélange semble avoir du mal à se faire, mais c’est tout à fait normal. Au fur et à mesure du rajout des œufs et du mélange, l’homogénéisation va se faire.

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6).

Verser la pâte dans une poche à douille munie d’une douille large.

Sur 1 plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, dresser 10 éclairs de 12 cm de long, en les espaçant largement (au besoin, dessiner des gabarits sur l’envers de la feuille de cuisson). Nota : lorsque l’on dresse les éclairs, la pâte fait uniquement la largeur de la douille, ce qui est normal. La pâte va suffisamment gonfler lors de la cuisson.

Déposer un petit rectangle craquelin sur chaque chou.

Enfourner durant 20 minutes. Au besoin, terminer de dessécher les éclairs 5 minutes à 165°C (Th. 5/6). Ne surtout pas ouvrir la porte du four durant la cuisson.

A la sortie du four, débarrasser sur une grille et laisser refroidir.

Montage

Mettre la crème pâtissière dans une douille munie d’une douille à garnir.

Couper les extrémités des éclairs et les garnir avec la crème (la crème ne doit pas déborder).

Caramel et finalisation

Mettre le sucre et l’eau dans une casserole et faire cuire à feu moyen jusqu’à obtention d’une couleur caramel. Ne remuez pas : la magie opère toute seule ! Dès que la couleur de caramel désirée est obtenue, retirer la casserole du feu.

Déposer les éclairs garnis sur une feuille de papier cuisson.

Tremper le côté d’un éclair dans le caramel et le coller à un autre éclair. Procéder ainsi que suite jusqu’à obtenir le montage complet de la bûche (conseil : faire un essai avant collage, pour voir si le résultat correspond à l’idée de départ).

Tremper une fourchette dans la casserole et parsemer le dessus de la bûche avec le caramel.

Réserver au frais jusqu’à dégustation (mais ne surtout pas mettre au réfrigérateur : les choux se ramolliraient et le caramel se liquéfierait, en raison de l’humidité du réfrigérateur).

P1090234

Publicités

7 réflexions au sujet de « Une bûche trop chou(x) … »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s