Pâte feuilletée simple

Indispensable, on l’utilise très souvent. Mais beaucoup d’entre vous ont peur de la réaliser. Pourtant, si on respecte les règles de base, la pâte feuilletée n’est pas plus compliquée à faire que les autres pâtes, à peine un peu (… beaucoup, en fait !!) plus longue à mettre en œuvre. Préparez-là la veille du jour où vous prévoyez de l’utiliser. Mieux encore : doublez les quantités, puis congelez-là en portions de 250 g.

  • 500 g de farine T45
  • 10 g de sel
  • 250 g d’eau
  • 375 g de beurre

Étaler le beurre en un carré d’environ 25 x 25 cm. Enfermer dans un film alimentaire et mettre au réfrigérateur jusqu’à utilisation.

Détrempe :

Dans le bol du robot, faire une fontaine avec la farine tamisée. Mettre le sel au centre et le laisser fondre durant 10 à 15 minutes avec les 3/4 de l’eau (soit 250 g).

A l’aide du crochet à pétrin, mélanger la farine et l’eau.

Incorporer le restant de l’eau, puis pétrir rapidement, jusqu’à la formation d’une pâte homogène et élastique.

Former une boule avec la pâte, et inciser assez profondément une croix au couteau sur le dessus.

Enfermer la boule dans un film alimentaire et mettre au réfrigérateur durant 1 heure.

Beurrage :

Ouvrir la boule de la détrempe par la croix et l’étaler en un carré d’environ 30 x 30 cm.

Poser le beurre sur la détrempe et replier les coins en enveloppe : le beurre doit être enfermé dans la détrempe.

Crédit photo : anfp

Crédit photo : anfp

Tourage :

Après le beurrage, donner les 2 premiers tours simples : sur un plan de travail très légèrement fariné, étendre la pâte au rouleau en grand rectangle (20 x 40 cm). Replier la pâte en trois, et tourner la pâte d’un quart de tour : la pliure de la pâte va se trouver à droite. Étendre une seconde fois la pâte, toujours en grand rectangle et replier à nouveau en 3.

crédit photo : anfp

crédit photo : anfp

Enfermer la pâte dans un film alimentaire et mettre 1 heure minimum au réfrigérateur.

Donner un troisième et une quatrième tour simple. Laisser à nouveau reposer 1 heure au frais.

Effectuer un cinquième tour simple et conserver au frais jusqu’à utilisation.

Lors de l’utilisation de la pâte pour la confection d’un gâteau, donner au préalable un dernier tour, avant de l’étaler à la forme voulue.

Nota 1 : lorsque l’on fait pivoter la pâte d’un quart de tour, toujours veiller à ce que la pliure soit située du même côté !

Nota 2 : si vous choisissez l’option de congeler la pâte, veillez à la décongeler dans le réfrigérateur.

Advertisements

11 réflexions au sujet de « Pâte feuilletée simple »

  1. Bonne recette mais je voudrais juste préciser qu’il faut mettre 75 grammes de beurre fondu dans la détrempe. Et le beurre doit avoir la même consistance que la pâte.

    • Ah, et bien je testerais… Je fais la recette que j’ai mentionné ci-dessus, en mettant toute la m.g. lors du « beurrage ». Du coup, selon votre méthode, ces 75 g sont à ôter des mes 375 g du beurrage, ou c’est en plus ?

  2. Il faut mettre 75 grammes dans la détrempe et 300 grammes pour le beurrage. Pour faire le carré de beurre, c’est pratique de mettre le beurre entre deux feuilles de papier sulfurisé comme cela le beurre ne colle pas. Pour certaines pâtisseries, il y a pas besoin de 6 tours. Pour les palmiers, cinq tours suffisent. Pour savoir combien de tours sont faits avant de mettre au frigot, on peut juste mettre des points avec le doits sur la pâte (2 marques pour deux tours,…)

    • Non, pas du tout ! La pâte pour les croissants, pains au chocolat, pains aux raisins etc est une pâte levée feuilletée, et pas du tout une pâte feuilletée classique dans laquelle on rajoute du sucre !
      La différence entre ces deux pâtes se situe dans la détrempe, dans laquelle il y a du lait, du sucre et de la levure.
      Je mettrais bientôt la recette ici.

  3. Ping : Galette des rois, au café et au rhum | Les mains dans la farine

  4. Ping : Croissants et pains au chocolat | Les mains dans la farine

  5. Ping : Roulé feuilleté à la crème pâtissière et pépites de chocolat | Les mains dans la farine

  6. Ping : Chaussons aux pommes | Les mains dans la farine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s