Coca aux poivrons

Moi, je suis née dans le nord. Pas le nord de la France, mais encore un peu plus haut que ça… là où il fait souvent gris, où la pluie est (quasi) omniprésente. Mais j’ai grandi dans le sud, sous le soleil, les platanes et la tramontane, au bord de la mer toujours bleue (et pas gris pétrole comme la mer du nord !).DSC_0040J’ai connu la plage après l’école, le matin au ski et l’après-midi à la plage (si-si, ça existe !), les mois de janvier à faire des barbecues en t-shirt au soleil, les mois d’été à fuir la-dite plage because touristes en masse… Tout ça pour vous dire que le sud fait partie de ma culture.

Du coup, j’ai assimilé la nourriture du soleil, celle gorgée de fruits et de légumes, dans laquelle on trouve une certaine influence de la cuisine espagnole/pied-noir. Il y a notamment la coca, ce petit chausson qu’on allait chercher à la boulangerie en sortant du lycée, qu’on mangeait froid ou chaud parce que, de toute façon, c’est délicieux froid ou chaud. Garnie d’une compotée de poivrons à l’oignon et aux tomates, la coca vous donne le sentiment d’avaler un bout de soleil en une seule bouchée.DSC_0031Mister Tom, qui n’aime pourtant pas trop les plats à base de poivrons, adore ça. Et moi, je pourrais en manger tous les jours, mais ce ne serait pas vraiment raisonnable.

Ma recette ci-dessous vous laissera un peu de garniture après avoir réalisé la coca. Peu importe : ça se mange comme ça, ça se mélange à une omelette, ça complète une cuisse de poulet mais surtout… ça ne se laisse pas !!

Pour 1 Coca ∅ 22/24 cm

  • 450 g de pâte brisée (ou 2 rouleaux)
  • 750 g de poivrons (verts et rouges)
  • 2 kg de tomates (ou 2 boites de tomates concassées)
  • 3 oignons
  • 2 c.à.s. d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • qsp sel et poivre
  • 2 pincées de piment d’Espelette (facultatif)
  • 1 œuf
  • 1 c.à.s. de lait

Réaliser la pâte brisée comme indiqué ici (doubler les quantités indiquées). Réserver au frais pendant 1h avant de l’utiliser. Étaler finement la pâte sur une épaisseur d’environ 2 ou 3 mm.

Laver et monder les tomates, puis les couper en dès.

Éplucher les oignons et les couper en fines lamelles.

Laver les poivrons, ôter les graines et les membranes blanches, puis les couper en fines lanières.

Dans un faitout (ou une cocotte en fonte), faire revenir à feu doux les lamelles d’oignons dans l’huile d’olive.

Dès que les oignons sont translucides, incorporer les poivrons et les gousses d’ail hachées, et laisser cuire à feu doux pendant 10 minutes en remuant fréquemment.

Rajouter les tomates concassées, le sel et le poivre, ainsi que les pincées de piment d’Espelette.

Laisser cuire à feu doux pendant 35 à 40 minutes, en remuant régulièrement.

Laisser refroidir.

Pendant ce temps, préchauffer le four à 180°C (Th. 6).

Beurrer le moule, puis déposer la moitié de la pâte brisée.

Piquer le fond et cuire à blanc durant 10 minutes.

Verser la compotée de poivrons dans le fond de tarte précuit, en prenant soin de ne pas mettre de jus de cuisson (ce qui risque de détremper la pâte).

Recouvrir avec le restant de pâte brisée, de façon à former une tourte, en prenant soin de bien sceller les bords.

Piquer le dessus de la tourte.

Battre l’œuf avec le lait, et badigeonner toute la surface au pinceau.

Enfourner durant 30 à 40 minutes : la surface doit être dorée.

La coca se mange aussi bien tiède que froide… à vous de choisir !

DSC_0030

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s