« Pull-apart bread » Brioche à effeuiller à la cannelle

J’aime les trucs qu’on picore, ou qu’on pioche au passage. J’aime les petits trucs qu’on peut piquer au coin d’une table. J’aime chiper plein de petites choses à grignoter. Avec une brioche, ça peut paraître compliqué. Et pourtant… Et pourtant !!! Je vais vous démontrer qu’il n’en est rien !DSC_0812

Lorsque j’ai vu ce « Pull-apart bread », assez actuel sur les sites américains, je me suis dit qu’il fallait absolument tester ça. Et je ne suis pas du tout déçue. Il peut autant être salé que sucré. Il peut être rond, plat, à effeuiller ou à détacher. Peu importe : rien que le concept me plait.DSC_0816

J’ai bien sûr opté pour la version sucrée qui présente une autre particularité : le goût. Il est vrai que la cuisine américaine, tout comme la cuisine nordique, utilise pas mal d’épices. Et notamment ici, il y a de la cannelle. Si, comme pas mal de français, vous n’êtes pas habitué(e), soit vous la supprimez carrément de la recette, soit vous adaptez la quantité. Mais pour ma part, outre la forme singulière, je dirais que c’est justement la présence de cannelle qui rend cette brioche si particulière. Et moi, j’adore ça !!!!DSC_0826

Allez, je vous emmène dans ma cuisine pour en piquer un bout ?

Pour une brioche d’environ 23 x 12 cm

Pour la pâte

  • 400 g + 2 c.à.s. de farine
  • 60 g de sucre
  • 10 g de levure sèche (pour moi : SAFF)
  • 3 g de sel
  • 55 g de beurre
  • 8 cl de lait entier
  • 7 cl d’eau
  • 2 œufs
  • 1 c.à.c. d’extrait de vanille

Pour la garniture

  • 100 g de sucre cassonade
  • 1/2 c.à.c. de cannelle
  • 1/4 c.à.c. de noix de muscade (facultatif)
  • 25 g de beurre

La pâte

Dans un petit bol, mettre la levure avec l’eau légèrement tiédie (20/25°C). Saupoudrer d’un peu de farine (également prélevée) et d’une c.à.c. de sucre. Laisser la levure se réveiller tranquillement pendant une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, dans la cuve de votre robot munie du crochet à pétrin, mettre 300 g de farine, le sucre et le sel puis mélanger, avant de verser le mélange eau/levure.

Dans un petit bol, battre légèrement les œufs en omelette.

Dans une petite casserole, faire chauffer le lait et le beurre, jusqu’à ce que ce dernier soit totalement fondu. Ôter du feu et incorporer l’extrait de vanille. Laisser tiédir quelques instants avant d’incorporer ce mélange à la farine.

Ajouter les œufs battus et pétrir 5 à 6 minutes jusqu’à ce qu’ils soient totalement incorporés.

Rajouter la farine restante, et continuer à pétrir durant 2 à 3 minutes.

Verser la pâte dans un grand saladier préalablement graissé avec un peu d’huile sur un papier absorbant.

Couvrir le saladier avec un film alimentaire (également graissé), et laisser lever jusqu’à ce que la pâte double de volume, pendant 2h environ dans un endroit chaud (+/- 25°) : four préchauffé puis éteint, dessus d’un radiateur ou autre…

A ce stade, la pâte peut être placée au réfrigérateur pour une utilisation le lendemain. Dans ce cas, prévoir de la sortir du réfrigérateur 30 minutes avant de poursuivre la préparation.

La garniture

Faire fondre le beurre.

Dans un petit bol, mélanger le sucre cassonade, la cannelle et la noix de muscade.

Montage

Dégazer la pâte et pétrir très légèrement à la main en incorporant 1 ou 2 c.à.s. de farine.

Fleurer le plan de travail avant d’étaler la pâte à l’aide d’un rouleau pâtissier. Former un rectangle d’environ 50 x 30 cm.

A l’aide d’un pinceau de cuisine, étaler le beurre fondu sur toute la surface de la pâte.

Saupoudrer, également sur toute la surface, le mélange sucre cassonade/épices.

Couper la pâte en 6 bandes de même largeur, puis les superposer avant de les recouper en 6 carrés.

Chemiser un moule à cake d’environ 23 x 12 cm.

Prendre chaque tas de pâte empilée, et les poser côté à côte dans le moule.DSC_0811

Laisser à nouveau lever la pâte pendant 30 minutes environ.

Pendant ce temps, préchauffer le four à 175°C (Th. 6).

Enfourner durant 35 minutes environ.

Ôter du four et laisser reposer 20 à 30 minutes.

Cette brioche se déguste tiède ou froide, idéalement le jour-même de sa cuisson. Cependant, on peut la conserver bien enveloppée pendant 1 ou 2 jours (au-delà, elle se dessèche).

Nota : Si la pâte brunit trop vite, couvrir le moule en plaçant une plaque de cuisson au-dessus (sans toucher la pâte, bien sûr), ou une feuille d’aluminium. Ne pas faire l’erreur d’ôter trop vite la brioche du four, car si l’extérieur dore rapidement, la cuisson intérieure est plus longue à se faire.DSC_0817

Advertisements

10 réflexions au sujet de « « Pull-apart bread » Brioche à effeuiller à la cannelle »

  1. Ça a l’air super bon ! Et puis les brioches à effeuiller, font en effet le tour de la blogosphère, et c’est qu’elles donnent bien envie ! Quand on aime chiper des petits bouts, ni vu ni connu, c’est effectivement le top ! ^^

  2. Elke, you always have the most wonderful baked goods on your blog and I have marked this one for later. Been wanting to try my hands at pull-apart bread for the longest time, now I have a wonderful recipe that I would love to try out next week when school starts again and I have a bit of peace and quiet in the morning for baking! Besides cinnamon and nutmeg are such wonderful spices.

  3. [URL=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=51952453ef34903a533text.jpg][IMG]http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_51952453ef34903a533text.jpg[/IMG][/URL]

    Aussitôt vu aussitôt fait! Un délice!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s