Brioche de Saint-Genix

Depuis un moment, je voulais faire une brioche un peu différente, et ce w.e., je me suis décidée ; l’occasion était donc toute trouvée pour tester la fameuse brioche de Saint-Genix. Les pralines roses et le sucre perlé, qui assiégeaient mon placard depuis quelques temps déjà, ont finalement trouvé une recette qui veuille bien d’eux…DSC_1356

Lorsque Miss Lolotte a vu débarquer ça à table, sa première réaction a été : « moi, ça ne me dis rien ». Mais quand elle a accepté d’y goûter, ça a été (apparemment) une réelle découverte. DSC_1363

C’est vrai qu’elle est bonne, moelleuse, avec un petit goût de « je-ne-sais-pas-quoi », certainement apporté par les pralines. Même l’apparence de cette brioche change un peu, le rose des pralines apportant une petite touche un peu « girly ». Mais ceci n’a pas rebuté les hommes de la maison qui l’ont dévoré à pleines dents !

Pour 1 brioche de ∅ 20 cm

  • 10 g de levure fraîche de boulanger (ou 8 g de levain déshydraté)
  • 250 g de farine
  • 150 g de beurre froid (+ 15 g pour le cercle)
  • 3 œufs + 1 jaune
  • 60 g de sucre
  • 2 c.à.s. d’eau de fleur d’oranger
  • 1 c.à.c. de sel
  • 130 g de pralines roses concassées
  • 20 g de sucre perlé

Délayer la levure dans un bol avec l’eau de fleur d’oranger légèrement tiédie (20/25°C). Ajouter 1 c.à.s. de farine prélevée sur la quantité totale indiquée. Mélanger, couvrir et laisser reposer 30 mn dans un endroit tiède.

Couper le beurre en morceaux. Réserver au frais.

Dans le bol du robot muni du crochet à pétrin, mettre le restant de farine avec le sucre, le sel et 1 œuf légèrement battu.

Pétrir à vitesse lente, en ajoutant le levain puis les 2 œufs restants.

Dès que la pâte est homogène, lisse et souple, rajouter le beurre en augmentant un peu la vitesse, jusqu’à ce qu’il soit totalement incorporé (8/10 minutes).

Verser la pâte dans un grand saladier préalablement graissé avec un peu d’huile sur un papier absorbant.

Couvrir le saladier avec un film alimentaire (également graissé), et laisser lever jusqu’à ce que la pâte double de volume, pendant 2h environ dans un endroit chaud (+/- 25°) : four préchauffé puis éteint, dessus d’un radiateur ou autre…

Replier la pâte plusieurs fois sur elle-même, former une boule, couvrir puis mettre au réfrigérateur durant 3h minimum (voire une nuit).

Sortir la pâte du réfrigérateur.

Verser 80 g de pralines roses et pétrir légèrement la pâte à la main pour bien les incorporer.

Laisser à nouveau lever la pâte durant 1h.

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6).

Beurrer le cercle, et y verser la pâte.

A l’aide d’un pinceau, dorer la surface au jaune d’œuf dilué dans 1 c.à.s. d’eau.

Laisser à nouveau lever la pâte durant 30 mn.

Dorer à nouveau la surface de la brioche, puis déposer le restant de pralines roses ainsi que le sucre perlé.

Enfourner durant 35 minutes.

Démouler et laisser refroidir avant de déguster.

Se conserve parfaitement quelques jours dans un récipient hermétique.DSC_1362

 

Advertisements

9 réflexions au sujet de « Brioche de Saint-Genix »

  1. Bonjour,
    J’apprécie beaucoup vos recettes mais je n’ai plus envie d’investir dans un robot avec crochet spécial pâtisserie.Mon fils non plus quand il reçoit ses enfants et aimerait faire un gâteau (1 fois tous les 6 mois !). Auriez vous la bonté de placer une alternative pour le « tout fait à la main ».genre pétrir vigoureusement ou doucement pendant x minutes, etc ?
    Merci infiniment.

    • Je comprends tout à fait votre demande, mais il va m’être difficile d’y répondre. Je ne fais rien à la main (ou très peu), donc je peux difficilement dire combien de temps il faut en lieu et place de mon robot. Lorsque l’on voit par exemple le temps que met un robot pâtissier, à vitesse moyenne, comme ici (quasiment 10 mn), j’ai bien peur qu’à la main il ne faille tripler le temps… Mais êtes-vous sûre de ne pas vouloir investir un minimum ? On trouve maintenant des robots pâtissiers à petit prix… Dommage de vous priver de bonnes choses parce qu’elles seront un peu difficiles et longues à mettre en œuvre à la main (une idée pour un cadeau de Noël, qui approche à grands pas !)

  2. Bonjour,
    Je découvre votre blog et je le trouve vraiment super et gourmand. Vous êtes talentueuse, bravo.
    Voilà ma question : Comment incorporez-vous les pralines dans la pâte ? Est-ce qu’il faut étaler un peu la pâte et la refermer sur les pralines ? Quelle est votre méthode ?
    Je vous remercie beaucoup et vous souhaites de bonnes fêtes de Noël.

    • Merci, c’est vraiment gentil.
      En ce qui concerne l’incorporation des pralines, ça se fait lorsque vous sortez la pâte du refrigérateur. Verser les pralines sur la pâte non étalée (inutile) puis la pétrir un peu à la main. Lorsque les pralines sont bien incorporées (c’est rapide à faire), laisser à nouveau lever la pâte.
      Passez également de belles et bonnes fêtes de Noël !

      • Wouahh ! Réponse rapide comme l’éclair. Merciii !
        Je vais essayer comme ça la prochaine fois. J’ai déjà tenté le coup avec des perles de sucres mais la brioche avait éclaté lors de la pousse et à l’intérieur il y avait une masse de sucre dans le milieu. Pas vraiment top 😦
        Merci encore. Je vais de ce pas m’abonner à votre newsletter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s