Gelée de coing

Bon, c’est pas tout, mais l’automne commence vraiment à montrer le bout de son nez. Le début de la route vers Noël 🙂 . Outre les feuilles des vignes qui commencent à roussir, les jours qui raccourcissent, et les matins frisquets, l’arrivée sur les étals des châtaignes, potimarrons et autres courges, il y a également un fruit bien de saison : le coing. Alors pour le coup, celui-là, il ne fait vraiment pas partie de ma culture culinaire. Loin de là… très loin, même ! DSC_1518

J’ai découvert le coing par le biais de mes enfants, au travers de la fameuse « pâte de coing ». Et pourtant, ce fruit à la forme d’une grosse poire, est également excellent en gelée, que l’on peut utiliser pour simplement tartiner ou pour garnir des gâteaux.

Je l’ai réalisée car après avoir réalisé de la pâte de coing, il me restait le jus et donc c’était le moment idéal (pour la recette de pâte de coing, il faudra attendre un peu … elle sèche lentement mais sûrement !).

Un peu d’huile de coude pour couper les coings, un peu de patience pour touiller régulièrement et longuement (si on n’a pas un bon robot qui le fait pour soi) mais après… quel délice !

  • 2 kgs de coings bien mûrs
  • 2 citrons
  • 1,5 kg de sucre cristallisé (ou sucre à confiture/gelée)

Laver et sécher soigneusement les coings. Sans les peler, couper les coings en quatre et ôter le cœur et les pépins. Recouper les quartiers en morceaux.

Mettre les cœurs et pépins des coings dans une gaze propre ou un sachet à thé.

Porter 1,5 l à ébullition dans une bassine à confiture (ou grande casserole). Dès que l’eau bout, y verser les coings et la gaze contenant les cœurs et pépins. Faire cuire à feu doux pendant 45 minutes environ.

A l’issue du temps de cuisson, égoutter les coings en récupérant le jus de cuisson (les coings pourront servir pour réaliser une pâte de coing – recette à venir).

Peser le jus récupéré et ajouter le même poids de sucre. Verser le tout dans la bassine à confiture et rajouter le jus des 2 citrons.

Bien mélanger jusqu’à ce que tout le sucre soit bien dissous et porter à ébullition. Écumer la mousse qui apparait à la surface en début de cuisson, puis laisser cuire à petits bouillons durant 1h / 1h30 jusqu’à l’obtention d’une gelée.

A l’issue de ce temps, vérifier si la consistance de la gelée est bonne : déposer une c.à.c. de gelée sur une assiette froide : si elle glisse lentement dans l’assiette en l’inclinant un peu, la gelée est prête. Sinon, prolonger un peu la cuisson.

Remplir immédiatement des pots stérilisés, fermer le couvercle en serrant bien, et retourner les pots de gelée tête-bêche jusqu’à complet refroidissement.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Gelée de coing »

  1. J’adore la pâte de coing mais comme toi ça ne fait pas partie de ma culture culinaire……je n’en ai jamais fait !
    Mais ta gelée me tente bien ! Ça me parait relativement facile à faire. Si je rencontre quelques coings au détour d’un étalage du marché je vais tenter l’expérience ;o))
    Bonne soirée
    Michèle

  2. Cela fait longtemps que je souhaitais faire une belle gelée de coings : cette recette me donne vraiment envie de la réaliser. Merci pour cette belle et simple recette

  3. J’ai toujours aimé le coings mais je ne le cuisine réellement que depuis cet automne ! C’est vraiment un fruit plein de surprises. Ta gelée a l’air délicieuse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s