Les bunyetes catalanes

Aaah, les bunyetes (se prononce « bougnettes »)… ! Dès que je suis arrivée en pays catalan de ma Belgique natale, j’ai adoré ce petit beignet, craquant en plaine du Roussillon, plus moelleux dans le Vallespir… Je me souviens qu’une boulangerie de Millas en faisait tout le long de l’hiver et lorsqu’on redescendait le dimanche soir des pistes de ski, on s’arrêtait très souvent en acheter. Et étant donné le souvenir que j’ai du nombre de voitures stationnées en double file, on ne devait pas être les seuls !DSC_1941

Habituellement, cette spécialité traditionnelle catalane se déguste à Mardi Gras ou à Pâques. Et, chauvinisme local oblige, même si on les trouve sur tout le territoire catalan, du Conflent à la Côte Rocheuse, en passant par le Cerdagne, le Capcir et le Vallespir, ces beignets ne s’appelent pas partout de la même façon. Outre les « bunyetes », vous rencontrez les « bunyols », les « crespells » ou encore les « oreillettes ».DSC_1930

Mais peu importe le petit nom qu’on leur donne, la recette est la même pour tous et si, à l’ancienne, elle nécessitait un vrai coup de main (pâte étalée sur un torchon posé sur les genoux), aujourd’hui, je simplifie vraiment la donne pour en faire quand même un bon petit beignet à déguster au coin du feu, accompagné (pourquoi pas ?) d’un muscat ou d’un Banyuls.DSC_1940

Et comme disent les catalans : « Bon profit ! ».

Pour environ 40 bunyetes

  • 500 g + 200 g de farine
  • 4 œufs
  • 100 g de sucre
  • 20 g de levure fraîche
  • 10 cl de lait
  • 125 g de beurre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 6 cl d’eau de fleur d’oranger
  • 2 pincées de sel
  • 2 citrons non traités (facultatif)
  • huile de friture

Laver et sécher les citrons. Prélever leurs zestes. Réserver.

Faire tiédir le lait (+/- 20/25°C) et y émietter la levure fraîche. Réserver.

Faire fondre le beurre à feu doux. Réserver.

Dans un saladier, fouetter les œufs en omelette, puis y rajouter l’eau de fleur d’oranger, le beurre fondu, les sucres, le sel et enfin les zestes de citron.

Dans la cuve du robot muni de l’ustensile « feuille » (sinon, à la main), mettre 500 g de farine puis y ajouter le mélange œufs/fleur d’orange/beurre/sucre/zestes.

Incorporer ensuite le mélange lait/levure et pétrir la pâte durant 10 à 12 min. (si pétrissage manuel : 25 à 30 min.). Rajouter 1 c.à.s. de farine si la pâte est trop collante. Continuer ainsi en rajoutant de temps en temps 1 c.à.s. de farine, jusqu’à obtenir une pâte lisse, et élastique, qui ne colle plus aux parois. (Attention : rajouter ce surplus de farine de façon très progressive : la pâte ne doit pas être trop sèche).

Recouvrir la cuve avec un torchon propre (sans toucher la pâte) et laisser lever jusqu’à ce que la pâte double de volume, pendant 3 à 4h environ dans un endroit chaud (+/- 25°) : four préchauffé puis éteint, dessus d’un radiateur ou autre…

Disposer une feuille de cuisson sur le plan de travail (évite l’adhérence de la pâte). Prélever 40 g de pâte, façonner une boulet et déposer la boule de pâte sur la feuille de cuisson. Continuer jusqu’à épuisement de la pâte.

A l’aide d’un papier essui-tout imbibé d’huile, huiler légèrement le plan de travail. Déposer une boule de pâte, huiler le dessus de la boule, et à l’aide du rouleau pâtissier, étaler cette pâte le plus finement possible. Autre possibilité : huiler un peu ses mains, et étirer la pâte avec les doigts.

Verser de l’huile dans un faitout ou une friteuse.

Mettre un disque de pâte à cuire dans l’huile de friture : laisser dorer une face avant de retourner pour finir la cuisson sur l’autre face. Les bunyetes doivent être juste dorées. (Attention : ça va très vite). Égoutter et déposer sur un papier absorbant avant de saupoudrer de sucre. Continuer ainsi de suite jusqu’à ce que toutes les boules de pâte soient étirées et cuites.

Conserver les bunyetes sous un torchon avant de les déguster.DSC_1933

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Les bunyetes catalanes »

  1. Coucou Elke, Avais tu bien reçu mon sms pour ton anniversaire? Bises et bon weekend, Sandrine

    Envoyé de mon iPad

    >

  2. bjr je suis catalane dans les bunyetes nous ne mettons pas de sucre vanillé , ni de lait , par contre le zeste de citron se met a la fin du pétrissage .et pour une longue conservation les grands- parents les conserver dans des corbeilles recouvert d un drap en coton a mes souvenirs d enfant .

  3. Je suis Catalane , moi aussi ,j’adore les bunyètes et je pense que chaque famille à sa propre recette ou une particularitè qui La caractérise . Je suis ravie de La recette donnée ci dessus , qui donne la quantité de sucre à introduire dans la confection de La pâte . En effet , c’ en fonction du goût de chacun , Mais dans une pâtisserie ou un biscuit ou encore un beignet il me semble que le sucre est Le bien venu . Trop souvent à mon humble avis on ne met pas de sucre dans la pâte et elles sont moins savoureuses . Mais ça n’engage que moi . Bonnes fêtes de Pâques et bonnes bunyètes . Il n’a pas meilleur souvenir d’enfance !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s