Mini Christmas pudding

On connait bien nos voisins britanniques pour leurs incontournables puddings : il y en a pour tous les goûts. Et, à mon avis, le plus emblématique d’entre tous, est le Christmas Pudding. DSC_1673C’est un dessert assez original dans la mesure où on le prépare très longtemps à l’avance, à Stir-up Sunday (« dimanche du mélange » : 5 semaines avant Noël soit cette année le 23 novembre), qu’il cuit très longtemps au bain-marie (pas moins de 8h00 !), et qu’il se garde très longtemps (plusieurs semaines, voire mois) hors du réfrigérateur et ceci sans crainte aucune !

Je ne veux pas vous infliger une telle corvée, car tout au long des 8h00 de cuisson, il faut « réapprovisionner » le bain-marie en eau bouillante, et ce toutes les demi-heures ! Inutile de vous dire que, si ce jour là, vous aviez décidé de vous la jouer en mode « farniente totale », vous faites une croix dessus !DSC_1671

Donc, pour simplifier l’histoire, ici je vous propose une petite version « Mini Christmas Pudding » c.à.d. en parts individuelles qui ne nécessitent que 1h30/2h00 de cuisson, selon la taille de vos moules. Pour ma part, j’utilise ceux-ci, mais il est évident que vous aurez autre chose dans vos placards !

Côté pratique de l’affaire : vous préparez ça tranquillement chez vous, et à Noël, vous pourrez vous dire que, question dessert, no stress, it’s already ready ! (traduction : pas de panique, c’est déjà prêt).

Pour 6 mini Christmas pudding (∅ 8 cm)

  • 100 g de raisins blonds
  • 100 g de raisins secs
  • 50 g de figues séchées
  • 50 g d’abricots secs
  • 50 g d’écorces d’oranges amères
  • 1 orange non traitée
  • 15 cl de cognac (pour moi : remplacé par du rhum)
  • 100 g de beurre ramolli
  • 70 g de miel
  • 50 g de sucre roux
  • 2 œufs
  • 90 g de farine
  • 1 c.à.c. de levure chimique
  • 180 g de chapelure fraiche (faite avec du pain de mie frais sans la croûte)
  • 25 g d’amandes émondées
  • 25 g de noix
  • 1 pomme
  • 1 c.à.c. rase de quatre-épices
  • 1 c.à.c. rase de gingembre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • de la ficelle de cuisine
  • qsp beurre pour les moules

(la veille)

Laver et sécher l’orange. Zester la peau, puis presser le jus.

Couper les figues, les abricots secs et les écorces d’orange amère en petits dès.

A l’aide d’un grand couteau de cuisine, concasser les amandes et les noix.

Dans un saladier, mettre les morceaux de figues, abricots secs et écorces d’orange amère, les morceaux d’amandes et de noix, ainsi que les raisins blonds, les raisins secs, le zeste et le jus de l’orange.

Rajouter le cognac, mélanger, couvrir et laisser reposer une nuit.

(le lendemain, le « Stir Sunday »)

Couper le pain de mie en petits morceaux, puis le mettre dans le bol du mixeur et mixer jusqu’à obtenir une chapelure fraiche très fine. Réserver.

Tamiser ensemble la farine et la levure chimique, la pincée de sel et les épices. Réserver.

Couper la pomme en petits dès. Réserver.

Dans le mixeur, verser la moitié des fruits ayant macéré dans l’alcool, et mixer en purée grossière.

Dans un grand saladier, à l’aide d’une fourchette, malaxer le beurre ramolli, le miel et le sucre jusqu’à l’obtention d’une consistance mousseuse.

Incorporer un par un les œufs, et bien mélanger à l’aide d’un fouet.

Ajouter ensuite la farine tamisée et la chapelure fraiche, puis les morceaux de pomme, la purée de fruits mixés et le reste de fruits secs macérés. Bien mélanger à la spatule.

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6)..

Dans une grand casserole, faire chauffer de l’eau jusqu’à ébullition.

Beurrer les petits moules. Verser la pâte dans les moules.

Couper autant de carrés de papier cuisson que de moules, et le double de carrés de papier aluminium.

Couvrir chaque moule d’une feuille de papier cuisson, puis de 2 feuilles de papier aluminium de façon à bien recouvrir la surface des moules. Ficeler les moules (comme vous le feriez pour emballer un paquet).

Mettre les moules dans un plat allant au four, et verser l’eau bouillante jusqu’à mi-hauteur.

Enfourner durant 1h45 (+/- 15 mn, selon la taille des moules).

Ces puddings se conservent durant 1 mois dans un endroit frais et sec. Dans ce cas, veiller à remplacer les papiers cuisson et aluminium de la cuisson. Au moment de servir, refaire chauffer les puddings pendant 30 minutes dans un four préchauffé à 180°C. Servir avec une sauce anglaise ou du « brandy butter » (sauce au beurre et au sucre, aromatisée au cognac).

 

Publicités

Tarte Bakewell (Bakewell Tart)

Et me voilà repartie pour une petite virée de l’autre côté de la Manche. Exit les mauvais souvenirs culinaires ramenés lors d’un voyage scolaire : les frites dégoulinantes, les petits pois à la menthe (Monsieur adore !), les saucisses/tomate/haricots blancs mal faits … Stay far away from me !DSC_0258

Bref, sur le sol de sa Majesté la Reine, on sait aussi faire de fabuleuses pâtisseries. Il y a peu, je vous parlais des muffins anglais et des Hot Cross Buns (bon, c’est vrai que c’est plutôt boulangerie/viennoiserie), ainsi que des shortcakes… mais ce n’est pas tout : nos amis de la Couronne ont plus d’un tour dans leur sac de farine. Et j’adore mettre mon nez dedans… enfin, plutôt mes mains.DSC_0253

Aujourd’hui, donc, une nouvelle petite merveille : la tarte Bakewell. Nouvelle ? Non, pas vraiment. Il semblerait que l’on trouve des traces de cette tarte à l’époque Tudor, ce qui ne nous rajeunit pas. Quoiqu’il en soit, cette tarte, qui existe également en version pudding, a bien traversé le temps pour arriver sur notre assiette, pour le plus grand bonheur de Monsieur, fan de frangipane, la base de cette tarte.DSC_0254

Pour un cercle de 28 cm

  • 1 pâte sablée aux amandes
  • 200 g de sucre en poudre
  • 180 g de beurre ramolli
  • 75 g de farine
  • 225 g d’amandes en poudre
  • 4 œufs
  • 1 c.à.c. d’extrait d’amandes amères
  • 200 g de confiture de fraise
  • 30 g d’amandes effilées
  • qsp sucre glace

(La veille) Préparer la pâte sablée aux amandes comme indiqué ici.

Le jour-même, cuire la pâte à blanc durant 15/20 minutes à 155°C (Th. 5) et laisser refroidir.

Préparer la crème frangipane : dans le bol du robot muni de l’ustensile « feuille » (ou à la main), mettre le sucre, le beurre, la farine, les amandes en poudre, les œufs et l’extrait d’amandes amères pendant environ 2 minutes, jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Préchauffer le four à 170°C (Th. 5-6).

Étaler la confiture de fraise sur le fond de tarte, puis la frangipane en lissant la surface avec une spatule.

Saupoudrer d’une voile de sucre glace et d’amandes effilées.

Enfourner durant 40 minutes.

Laisser refroidir avant de démouler.DSC_0251

Hot cross buns

J’adore l’Angleterre, Big Ben, Laura Asley, l’Irish Coffee, Harrods et… les hot cross buns ! Haaaa… je suis sûre que vous ne connaissez pas ces petites merveilles. Les hot cross buns sont des petits pains réalisés à base d’épices, de fruits confits (agrumes), de raisins secs, et très reconnaissables grâce à leur croix sur le dessus. On les sert traditionnellement tièdes, avec du beurre et de la confiture.Hot cross buns1

La consommation de ces petits pains n’a longtemps été autorisée qu’à Pâques, pour le Good Friday (Vendredi Saint), voire à Noël. D’ailleurs, la fameuse petite croix sur le dessus serait une symbolique de la chrétienté…Certains la font avec de la pâte, d’autres avec un glaçage, ou encore simplement en réalisant directement une croix dans le buns avant d’enfourner, comme j’ai fait. Ceci ne change en rien le goût, juste peut-être l’esthétique.Hot cross buns3

Les hot cross buns véhiculent beaucoup de croyances populaires anglo-saxonnes, telles que celle-ci, que j’aime bien : partager un hot cross bun avec quelqu’un garantit l’amitié pendant l’année à venir, sous condition de dire en même temps « Half for you and half for me, between us two shall goodwill be  » (une moitié pour moi et une moitié pour toi, entre nous l’entente régnera)…Hot cross buns5Sur ces bons mots, je n’ai qu’une chose à vous dire : « Happy Easter » !

Pour une quinzaine de buns

  • 450 g de farine
  • 1 c.à.c. de sel
  • 1/4 c.à.c. de 4 épices (composé de muscade, girofle, gingembre, cannelle)
  • 1/4 c.à.c. de cannelle
  • 1 sachet de levure boulangère déshydratée (11 g)
  • 1 c.à.s. de levain déshydraté (facultatif)
  • 50 g de sucre
  • 100 g de raisins secs
  • 50 g d’écorce d’oranges confites
  • 15 cl de lait
  • 5 cl d’eau
  • 2 œufs
  • 50 g de beurre

Tailler l’écorce d’oranges confites en brunoise (petits dès).

Battre légèrement 1 œuf en omelette.

Faire fondre le beurre.

Faire tiédir ensemble l’eau et le lait (20°C)

Dans un grand saladier, mettre ensemble la farine, le sel, les épices (4 épices + cannelle) et le sucre. Mélanger puis ajouter la levure, la brunoise d’écorce d’oranges confites et les raisins secs. Mélanger à nouveau.

Verser au centre le mélange eau/lait, l’œuf battu et le beurre fondu.

Mélanger rapidement tous les ingrédients dans le saladier puis verser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné.

Travailler la pâte à la main, en incorporant bien tous les éléments. Au départ, la pâte est bien collante, puis à force de la manipuler, elle va devenir bien lisse et élastique.

Déposer la pâte dans un saladier propre, recouvrir celui-ci d’un film alimentaire et laisser lever pendant 1h00 environ dans un endroit chaud (+/- 25°) : four préchauffé puis éteint, dessus d’un radiateur ou autre…

A l’issue de ce temps, la pâte aura doublé de volume. Dégazer la pâte (enfoncer le poing pour ôter l’air), puis la peser.

Former des petits pains de 80 g à l’aspect régulier et légèrement carrée, et les poser en les espaçant sur une plaque de four recouverte de papier cuisson (2 plaques sont nécessaires).

A l’aide d’un couteau bien aiguisé, inciser une croix sur le dessus de chaque bun.

Recouvrir les plaques d’un torchon propre et laisser à nouveau lever la pâte durant 30 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (Th. 6/7).

Mélanger 1 blanc d’œuf avec du sucre glace jusqu’à obtenir une pâte relativement épaisse. Mettre dans une petite poche à douille (ou petite poche de congélation), couper une fine pointe, et dresser sur la croix incisée dans les buns.

Alternative : faire une pâte en mélangeant 50 g de farine avec un peu d’eau, étaler finement et couper des bandes à poser sur les incisions en croix, en prenant soin de les humecter pour qu’elles adhèrent.

Enfourner les buns durant 15 minutes.

Pendant ce temps, préparer le sirop de glaçage en faisant bouillir 2 c.à.s. de sucre avec 2 c.à.s. d’eau, jusqu’à obtention d’un liquide épais et sirupeux.

A la fin du temps de cuisson, sortir les hot cross buns du four, les déposer sur une grille et à l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonner la surface avec le sirop.

Laisser tiédir avant de déguster, accompagné de beurre et de confiture.

Nota : s’il en reste, dégustez les hot cross buns le lendemain en les passant quelques secondes au micro-ondes ou au grille-pain.

Hot cross buns4images

Pudding aux raisins secs (breadpudding)

Le pudding aux raisins secs, c’est LA solution idéale pour utiliser vos restes de pain rassis qui s’accumulent …P1080889

Je ne sais pas si c’est comme ça chez vous, mais ici, à la maison, il nous reste toujours des restants de pain. Hormis Miss Lolotte qui amène parfois ces sacs pour les chevaux de son centre d’équitation, il y a des moments où je me dis que je dois bien pouvoir en faire quelque chose. Il y a longtemps que je convertis ça en chapelure, mais quand même, je ne peux pas toujours stocker du pain rassis en prévision de ça. D’où l’idée de (re)faire ce pudding qu’on mange dans les pays anglo-saxons.P1080891

« Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre (…) » (cf. C. Aznavour). C’est vrai que ce pudding fait parti des desserts un peu (beaucoup) oubliés. Il n’est pas très esthétique. Il ne fait pas envie visuellement. Pourtant, c’est un délice ! Il en existe une multitude de recettes différentes, selon les temps, selon le pays, selon les goûts de chacun… Pour ma part, je le réalise avec des raisins secs, du rhum et un soupçon de fleur d’oranger… Hmmm.. délicieux à toute heure, du matin au soir ! Et comme dit Monsieur, ce pudding a un petit goût de « reviens-y », et ça, ça veut tout dire !

  • 250 g de pain rassis (équivalent d’une baguette)
  • 120 g de raisins secs
  • 3 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 6 g de levure chimique
  • 1 l de lait
  • 3 c.à.s. de rhum
  • 50 g + 25 g de sucre cassonade
  • 50 g de de sucre vergeoise
  • 120 g de beurre
  • 3 c.à.s. d’eau de fleur d’oranger
  • 1 c.à.s. de Maïzena

La veille, faire tremper les raisins secs dans le rhum (sinon, au moins pendant 1h).

Couper le pain en petits morceaux et le mettre à tremper dans 1 l de lait avec l’eau de fleur d’oranger pendant 1h. Veiller à mélanger l’ensemble tous les 1/4 d’heure, afin que tous les morceaux de pain soient bien imbibés et ramollis.

Dans un faitout, faites fondre le beurre.

Essorer le pain en le pressant fortement entre vos mains pour éliminer le maximum de lait (garder le lait), et le rajouter au beurre. Incorporer le sucre cassonade et vergeoise, la levure, le sucre vanillé, le mélange raisins secs/rhum ainsi que 2 œufs battus en omelette.

A l’aide d’une fourchette, bien mélanger et écraser le pain (il ne doit pas y avoir de morceaux de pain apparents), mettre à chauffer sur feu doux et continuer constamment à mélanger pour bien amalgamer l’ensemble pendant quelques minutes. Ôter du feu.

Verser le lait dans une passoire pour éliminer les résidus de pain, et en récupérer 25 cl.

Préchauffer le four à 200 °C (Th. 6/7).

Dans une casserole, mettre les 25 cl de lait récupéré, 1 œuf préalablement battu, la Maïzena et 25 g de sucre cassonade. Mettre à chauffer à feu doux, et fouetter constamment pour éviter la formation de grumeaux. Dès que le mélange épaissit (attention, ça va très vite), ôter du feu et incorporer à la pâte à pain en mélangeant bien.

Beurrer un moule à manqué (moule à charnière) et verser la pâte en lissant la surface. Saupoudrer d’un voile de sucre cassonade et enfourner durant 50 minutes.P1080887

A l’issue du temps de cuisson, laisser refroidir un peu le pudding avant de le démouler. Puis le laisser refroidir totalement avant de le déguster avec un bon petit thé.

Very british, isn’t it ?

Nota : on peut très bien cuire ce pudding dans un moule à cake : il sera un peu plus haut et nécessitera peut-être 10 mn de cuisson supplémentaires.