Gâteau aux trois laits

D’aussi loin que remontent mes souvenirs, je n’ai jamais pu boire du lait. Quelle horreur !!! Et j’ai décrété ça apparemment depuis ma naissance puisqu’au lieu d’avoir été nourrie au lait, comme 99,99 % des bébés, j’ai avalé et avalé des litres de biberons à la carotte !!! Hé oui ! Je devais être l’un des rares bébés blonds dans mon nord natal a être (ou paraître) hyper bronzée (non, plutôt dorée, voire orangée) en raison de tout le carotène que j’ingurgitais. Ceci dit, le lait fait quand même partie de notre quotidien et j’en utilise pas mal. On en use et on en abuse dans les boissons, et dans la cuisine…DSC_1699

Lorsque j’ai repéré cette recette de la Maison de la Chantilly utilisant 3 sortes de lait différents, j’ai trouvé ça assez original : lait frais, lait concentré sucré et crème liquide.DSC_1707

Son parfum subtil de rhum et de vanille, sa légèreté comme une plume, son moelleux et sa blancheur immaculée nous emmènent au septième ciel… vers la voie lactée ? En tout cas, c’est un joli gâteau parfait après un repas un peu copieux, qu’on pourrait aisément mettre sur la table pendant les festivités de fin d’année !DSC_1693

Pour un gâteau de 20 x 20 cm (6 à 8 personnes)

Pour la crème

  • 50 cl de crème fleurette entière
  • 40 g de sucre
  • 2 gousses de vanille

Pour le biscuit

  • 2 œufs
  • 70 g de farine T45
  • 70 g de sucre
  • 4 g de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • qsp beurre pour le moule

Pour le sirop aux trois laits

  • 90 g de lait concentré sucré
  • 10 cl de crème liquide entière
  • 10 cl de lait entier (ou demi-écréme)
  • 1 c.à.s. de rhum
  • 1 gousse de vanille

(la veille)

La crème

Fendre et gratter les graines des gousses de vanille.

Dans une casserole, faire tiédir la crème fleurette (elle ne doit pas bouillir), et y incorporer les gousses de vanilles et les graines.

Verser dans une récipient muni d’un couvercle, laisser refroidir à température ambiante, puis entreposer au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

(le lendemain)

Le biscuit

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6).

Beurrer le moule.

Tamiser ensemble la farine et la levure chimique.

Clarifier les œufs.

Dans la cuve du robot muni du fouet, monter les blancs d’œufs en neige avec la pincée de sel.

Dans un saladier, fouetter ensemble les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.

Incorporer le mélange farine/levure puis ajouter délicatement, à l’aide d’une maryse, les blancs d’œufs montés en neige.

Verser la préparation dans le moule et enfourner durant 20 minutes.

A l’issue du temps de cuisson, attendre quelques minutes avant de démouler le biscuit sur une grille. Laisser refroidir.

Le sirop aux trois laits

Dans une casserole, chauffer à feu doux le lait, le lait concentré et la crème.

Fendre la gousse de vanille, gratter les graines et les rajouter hors du feu dans le mélange des 3 laits. Couvrir et laisser infuser 30 minutes.

Ôter ensuite la gousse de vanille et rajouter le rhum.

Montage du gâteau

Laver et sécher le moule ayant servi à la cuisson du gâteau. Chemiser les côtés avec du rhodoïd ou du papier cuisson pour faciliter le démoulage.

Sortir la crème fleurette du réfrigérateur, ôter les gousses de vanille et monter la crème en chantilly bien ferme en incorporant progressivement le sucre.

Couper les bords du biscuit refroidi sur 1 cm puis couper le biscuit en deux, dans l’épaisseur.

A l’aide d’un pinceau culinaire, imbiber généreusement les deux faces intérieures du gâteau avec le sirop aux trois laits.

Reformer le gâteau en reposant les deux parties l’une sur l’autre, et entreposer le gâteau au milieu du moule (il ne doit pas toucher les bords).

Verser la moitié de la crème chantilly dans une poche munie d’une douille lisse. Combler les côtés, entre les bords du moule et le gâteau, et couvrir toute la surface. Lisser avec une spatule. Entreposer pendant 20 minutes au congélateur.

Verser le restant de crème chantilly dans une poche munie d’une douille cannelée et décorer le dessus du gâteau.

Conserver au frais jusqu’à la dégustation.

Nota : ce gâteau peut facilement se préparer à l’avance, et se conserver quelques jours au congélateur. Il suffira de le sortir la veille du jour où vous prévoyez de le consommer.DSC_1700

Publicités

Riz au lait et pommes caramélisées aux noisettes

Je pense mettre beaucoup de monde d’accord en affirmant que le riz au lait est souvent un souvenir d’enfance. Pour ma part, dans mon coin du Nord de la Belgique, on le déguste avec du sucre vergeoise, légèrement tiède… Hummmm… un vrai délice, terriblement régressif, mais oh combien gourmand !

P1070527

Aujourd’hui, j’ai voulu l’associer à des pommes caramélisées, avec un soupçon de noisettes. Et bien, c’est pas mal du tout ! On fond devant ce mélange de saveurs et de textures. Mais il ne faut pas lésiner sur la qualité des ingrédients, car sinon, ce serait une superbe erreur ! Et personnellement, je n’ai pas grand chose à rajouter si ce n’est qu’ici, ils en redemandent !!!

Cap d'Ambre Vanille

Cap d’Ambre Vanille

Pour le riz au lait :

  • 1 gousse de vanille Cap d’Ambre Vanille
  • 150 g de riz rond spécial dessert
  • 75 cl de lait
  • 25 cl de crème liquide
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pointe de cannelle
  • le zeste d’un citron ou d’une orange (personnellement, je n’en mets pas)

Pour les pommes caramélisées aux noisettes :

  • 4 pommes reinettes
  • 2 c.à.s. de jus d’orange pressée
  • 1 c.à.s. de sucre cassonade
  • 1 c.à.s. de miel de lavande
  • 50 g de beurre
  • 2 c.à.s. de noisettes émondées et concassées

Riz au lait

Fendre la gousse de vanille et gratter les graines.

Dans une casserole, faire chauffer le lait et la crème, la gousse de vanille et les graines de vanille, le riz rond, le sucre en poudre, le sucre vanillé et la pointe de cannelle.

Dès ébullition, baisser le feu au maximum, et cuire à feu très doux pendant environ 30 à 40 minutes, jusqu’à ce que la quasi totalité du lait soit absorbée par le riz. Ôter la gousse de vanille.

P1070511

Attention : durant cette cuisson, il faut fréquemment mélanger le riz afin qu’il ne brûle pas dans le fond de la casserole.

Hors du feu, mettre un couvercle sur la casserole et laisser tiédir le riz au lait.

Pommes caramélisées aux noisettes

Peler, évider, couper les pommes en morceaux et les arroser avec le jus d’orange pressée.

Faire fondre le beurre dans une poêle et y verser les pommes avec le jus.

Faire cuire les pommes à feu moyen pendant quelques minutes, en remuant fréquemment puis saupoudrer le sucre cassonade et verser le miel.

P1070514 P1070516

Poursuivre la cuisson à feu moyen durant 10 à 15 minutes : les pommes doivent caraméliser, sans se déliter.

Incorporer les noisettes concassées, et prolonger la cuisson quelques minutes.

Peut se manger tiède ou froid avec le riz au lait ou même sur une crêpe, ou ..tel quel !

P1070518 P1070520